La perte auditive

La perte auditive, ou surdité, prend de nombreux aspects et différents degrés d’importance.

La classification de la surdité

La définition d’une perte auditive se fait sur l’audiogramme tonal, qui relève, entre autres, le seuil limite de la perception de l’oreille. Cette sensation sonore minimale sert de base à l’établissement de catégories de surdité. La classification de la baisse d’audition a été établie par le BIAP (Bureau International d’Audio-Phonologie) comme suit :

I. Audition normale ou subnormale

La perte tonale moyenne ne dépasse pas 20 dB. Il s’agit éventuellement d’une atteinte tonale légère sans incidence sociale.

II. Perte auditive auditive légère

La perte tonale moyenne est comprise entre 21 dB et 40 dB.
La parole est perçue à voix normale, elle est difficilement perçue à voix basse ou lointaine. La plupart des bruits familiaux sont perçus.

III. Perte auditive moyenne

Premier degré : la perte tonale moyenne est comprise entre 41 et 55 dB.
Deuxième degré : la perte tonale moyenne est comprise entre 56 et 70 dB.
La parole est perçue si on élève la voix. Le sujet comprend mieux en regardant parler. Quelques bruits familiers sont encore perçus.

IV. Perte auditive sévère

Premier degré : la perte tonale moyenne est comprise entre 71 et 80 dB.
Deuxième degré : la perte tonale moyenne est comprise entre 81 et 90 dB.
La parole est perçue à voix forte près de l’oreille. Les bruits forts sont perçus.

V. Perte auditive profonde

Premier degré : la perte tonale moyenne est comprise entre 91 et 100 dB.
Deuxième degré : la perte tonale moyenne est comprise entre 101 et 110 dB.
Troisième degré : la perte tonale moyenne est comprise entre 111 et 119 dB.
Aucune perception de la parole. Seuls les bruits très puissants sont perçus.

VI. Perte auditive totale – Cophose

La perte moyenne est de 120 dB.
Rien n’est perçu

Deux types de surdité

La surdité de transmission

La surdité de transmission se caractérise par une perte auditive due à un blocage lors du passage du son. Le siège du problème se situe au niveau de l’oreille externe ou moyenne. Citons quelques exemples de problèmes induisant une surdité de transmission :

  • le bouchon de cérumen,
  • la perforation du tympan,
  • l’otite,
  • l’otospongiose,
  • la malformation de l’oreille, …

Toutes ces causes provoquent une diminution du volume du son, conduisant à une perception moindre. Les solutions sont souvent médicales ou chirurgicales.

La surdité de perception

La surdité de perception est due à un problème situé dans l’oreille interne ou sur le nerf auditif. Elle est de cause variable.

Dans la grande majorité des cas, les déficiences auditives de perception sont dues à des atteintes de la cochlée. Les cellules cilliées internes et/ou externe sont endommagées, réduisant la sensibilité de l’oreille et sa précision. Les causes de ces atteintes sont diverses, mais les plus fréquentes sont :

  • la surdité liée à l’âge, ou presbyacousie,
  • la surdité liée au bruit,
  • la surdité héréditaire,
  • la surdité congénitale et liéeà la naissance,
  • la surdité liée à des lésions nerveuses.